Itinéraire de la mémoire – Plaines salantes, centre de pêche à thon, tours et mines marines.

Les Plaines Aalantes, les Centres pour la Pêche à Thon et les Villes Côtières de la Sicile et de la Méditerranée ont toujours été une référence essentielle pour comprendre la relation entre l’homme et la mer, cette itinéraire mène à la découverte de certains des plus beau sites éparpillés dans la région. Tout le long de la côte sicilienne vous allez constater la relation entre la Sicile et la mer, vous allez apprécier de splendides monuments, mis un peu a l’écart et qui ne sont pas très visibles car ils font parties de la nature sicilienne. Nous avons sélectionné certains monuments parmi les 119 tours de guet, les 80 centres de pêche à thon, et les anciennes plaines salantes, chacun offrant des vues spectaculaires.

1) PALERME – La tour de Rotolo
La tour du frère Jean, ou la tour de Rotolo se trouve sur la colline de Rotolo (entre la Addura et la Vierge Marie) dans la place de la vierge Marie d’un village de pêcheur de Palerme. Construit sur l’ordre de la cour royale pendant les premières décennies du 15ieme siècle, c’est l’une des seule tour de vues à courte distance, avec la tour de Capo Zafferano, la tour de Priola, la tour du centre de pêche à thon de la Vierge Marie et la tour de Mondello.

2) FAVIGNANA – L’Ancienne usine de la famille Florio
Une visite à l’ancienne usine de la famille Florio est essentielle pour ceux qui veulent voyager dans le passé glorieux du centre de pêche à thon et voir ce que sa représentait pour le développement des l’îles de Favignana et Sicile. L’ancienne usine est une beauté de l’archéologie industrielle, ici on trouve les anciens outils préservés, des ancres et des bateaux de pêche de l’une des plus prospérant usine à thon. Cette ancienne usine nous raconte aussi l’histoire glorieuse de cette famille sicilienne.
(www.regione.sicilia.it/bbccaa/soprintp)

3) Marsala – Les plaines salantes de la lagune.
Les plaines salantes de la lagune s’étendent tout le long de la réserve naturelle des iles Stagnone, elles créent l’un des plus original et fascinant paysage de la Sicile, c’est un endroit unique qui donne sur l’île de Mothia. De Trapani à Mozia il y a une succession de réservoirs, un exemple de l’interaction entre l’homme et la nature. La densité du sel dans l’eau change la couleur des réflexions et au couché du soleil cela offre une exultation de couleurs, un endroit digne des meilleurs photographes du monde entier.

4) VALDERICE – Tonnara di Bonagia (un centre de pêche à thon).
La Tonnara de Bonagia donne sur une petite marina, qui par le passé, était un abri pour les bateaux de pêche. Intégré aux bâtiments de la Tonnara, il y a une tour de guet, l’une des plus belle de la Sicile. C’est un bâtiment carré qui est maintenant le Musée de Tonnara, on y trouve des outils de pêche, des découvertes archéologiques sous marine et un modèle d’un ancien piège a thon.
(www.turismo.trapani.it)

5) PORTO EMPEDOCLE – Tour de Charles V
La tour de Charles V a été construite en 1554 pour défendre le plus important chargeur de l’île. La tour a longtemps été utilisé comme prison: en 1848 il y a eu un massacre de 114 prisonniers non armés, cet événement a été reporté par l’auteur célèbre de Empedocle, Andrea Camilleri dans son livre « Le massacre oublié ».
(www.comune.portoempedocle.ag.it)

6) La ville de PUNTA SECCA – La tour de Scalambri
La tour de Scalambri est une tour de défense côtière et se trouve dans la ville de Punta Secca, dans la province de Ragusa. La tour a trois niveaux, et elle faisait parti du system défensif contre les bateaux turcs, sarrasins et barbares, elle était aussi le lien visuel avec les villes voisines: à l’ouest, avec la tour de Mezzo de Santa Croce Camerina et avec la tour Vigliena de Punta Braccetto; et à l’este avec la tour de Cabrera de Marina Ragusa. Elle n’est pas trop différente des autres tours que l’on trouve le long de la côte sicilienne, mais elle a reçu une augmentation de tourisme grâce à l’émission le Commissaire Montalbano. Elle est maintenant reconnue comme la tour de la maison de Montalbano.

7) MARZAMEMI – Le centre de peche à thon de Marzamemi
La ‘Tonnara’ de Marzamemi a été construite pendant le 16ieme siècle, c’est l’un des plus ancien et important centre de pèche à thon en Sicile de l’este. Le village comprend le Palais du Prince, la camperia (la Loge…), l’église de San Francesco di Paola, l’ancienne usine a thon et une cinquantaine de maison de pêcheurs, tous autour de la grande place Regina Margherita. L’emplacement idéal pour un film, c’est vraiment un endroit fascinant et exceptionnel. Ici, le temps s’est arrêté, les paysages sont uniques.
(www.tonnaradimarzamemi.it)

8) NOTO – Le centre de pêche à thon et la tour Swabian de Vendicari
Dans son environnement  naturel dans la réserve de Vendicari, il est possible d’admirer les ruines de la charmante et ancienne tonnara et de la tour de Swabian, construite par Pietro d’Aragona, elle se trouve à deux pas de la plage. Vendicari est l’un des sites « d’excellence » de la Sicile, d’un point de vue naturel mais aussi culturel.
(www.riserva-vendicari.it)

9) ACIREALE – L’abris de Saint Tecla.
Les premières archives parlant du village de Saint Tecla datent du 13ieme siècle.

Photo: Rosario Vicino

À partir du 16ieme siècle, à cause de pillages de pirates turcs, on a construit une caserne en forme carrée, un toit en structure de pyramide fait en basalte et quatre remparts. Elle peut encore aujourd’hui être appréciée. Cet emplacement a été choisi comme symbole d’une côte formidable, un lien unique entre mer et terre. Un endroit à découvrir et à apprécier.
(www.comune.acireale.ct.it)

10) MILAZZO – Musée de la Tonnara et de la Mer
Situé dans la Place Caio Duilio, le musée représente une mémoire vitale du passé de Milazzo, enrichi par les profiles des ‘ pêcheurs de thon’, qui, dans les décennies récentes on prit par aux (massacres rituels), et par les élégantes boites de conserve de thon, qui datent de la période fasciste. Milazzo offre aussi un accès aux îles Aeoliennes, une possibilité de visiter cette région Tyrrhénienne qui possède des milliers de ressources.
(www.comune.milazzo.me.it)